Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Hommage à Mercedes Sosa - Dimanche 28 mars à 18h aux Musicophages

Publié le par L'Ebranleuse

L'ébranleuse présente
le prochain Dimanche de L'ébranleuse

 le 28 mars 2010 à 18h
aux Musicophages
(6 rue de la Bourse, Toulouse)
Entrée Libre
Restauration sur place


mercedes_sosa-1.jpgHommage à Mercedes Sosa 

En octobre 2009, une des voix les plus symboliques de l'Amérique du Sud s'est éteinte. Une voix chaleureuse et puissante, une voix engagée auprès des peuples et des résistances latino-américains, celle de la grande chanteuse argentine Mercedes Sosa.

L'Ebranleuse a souhaité lui rendre hommage à sa manière et lui dédie donc son prochain dimanche de L'Ebranleuse. 

Cette femme qui s'était battue pour la reconnaissance du folklore des peuples indigènes, qui avait fait revivre les chansons de la grande poétesse chilienne Violeta Parra, qui avait redonné vie à de nombreuses chansons populaires d'Amérique du Sud au bord de l'oubli, est devenue notre patrimoine, et celui de bien d'autres.

Retrouvez plus d'infos sur Mercedes Sosa ici.

Mercedescantoradvdfront.jpg

Au programme

Projection du documentaire
"Cantora, un viaje intimo"


Reportage autour de l'enregistrement de son dernier disque "Cantora", sur lequel elle avait invité de nombreux artistes du continent sud-américain, de Caetano Veloso à Shakira, de Calle 13 à Soledad Pastorutti et bien d'autres. 


Suivie d'une
Session musicale
avec Gabriela Barrenechea
  
 
gabriela portrait
La France fut d'abord sa terre d'exil et lorsque Gabriela chante Pablo Neruda et Gabriela Mistral, elle affirme avec fierté son appartenance culturelle au Chili où elle est née. Mais Gabriela s'est aussi laissée séduire par Prévert ou Mac Orlan, Barbara ou Pierre Perret. Son répertoire s'est enrichi de chants et de musiques séfarades (Trio Morenica), et la mezzo-soprano, la musicienne est devenue comédienne. Entre la chanson populaire ou le chant classique, la chanson à texte ou la comédie, il n'existe pas de barrière, Gabriela "es todo eso".
Visitez son myspace.




A voir

Un extrait du documentaire "Cantora":





fly_28mars_ok.jpg

Partager cet article

Repost 0

Apéro-débat féministe : Rencontre avec Jules Falquet et présentation du livre

Publié le par L'Ebranleuse


 " Le Sexe de la Mondialisation.
genre, classe , race et nouvelle division
du travail "

Rencontre avec une des auteures, Jules Falquet.
(sociologue,  Cedref,  Université Diderot- Paris 7)


Samedi 20 mars , 19h
Maison des associations d'Arnaud-Bernard
3, rue Escoussières Toulouse

sexe_mondialisation.gifLe genre est un organisateur central de la mondialisation néolibérale actuelle. Qu'il s'agisse de comprendre la division internationale du travail, les mobilités et les migrations, les guerres ou encore la transnationalisation des mouvements sociaux, le genre est, avec les rapports de classe et de race, une clé d'analyse indispensable.


En effet, les femmes constituent l’une des principales sources de profit pour le capitalisme global et, simultanément, l’un des groupes sociaux les plus actifs dans la conception et la mise en œuvre d’alternatives à cette mondialisation.


En réunissant des spécialistes internationaux sur des thématiques rarement abordées, comme le rôle des femmes du Sud et leurs mouvements, la militarisation ouverte et les guerres « de basse intensité », ou encore le travail non rémunéré des femmes, cet ouvrage renouvelle fondamentalement la critique des conséquences économiques, sociales, politiques, culturelles et idéologiques de la mondialisation.


Sous la direction de Jules Falquet, Helena Hirata, Danièle Kergoat, Brahim Labari, Nicky Le Feuvre et Fatou Sow.


Avec les contributions de Paola Bacchetta, Paula Banerjee, Lourdes Benería, Françoise Bloch, Francine Descarries, Uma Devi, Zillah Eisenstein, Diane Elson, Jules Falquet, Miriam Glucksmann, Jacqueline Heinen, Ruri Hito, Arlie R. Hochschild, Bruno Lautier, Lim Lin Lean, Adelina Miranda, Mirjana Morokvasic, Liane Mozère, Saskia Sassen, Fatou Sow, Fatiha Talahite, Viviene Taylor, Lise Widding Isaksen.

Publié dans Copinage

Partager cet article

Repost 0

Communiqué - Répression policière contre la marche de nuit des femmes du 6 mars 2010

Publié le par L'Ebranleuse

NON AUX VIOLENCES POLICIERES CONTRE LA MARCHE DE NUIT DES FEMMES !

RASSEMBLEMENT 
MERCREDI 17 MARS À 17H30
DEVANT LA PRÉFECTURE, PLACE ST ETIENNE


LETTRE OUVERTE AU PREFET A PROPOS DES

VIOLENCES POLICIERES DU 6 MARS LORS DE LA MARCHE DE FEMMES

A l’appel d’un collectif d’associations féministes, d’organisations et d’individues, un cortège de 300 femmes de tout âge et de tout horizon s’est réuni samedi 6 mars, à 21h, place Arnaud Bernard (Toulouse) pour une marche. Cette marche de femmes était organisée à l’occasion de la journée internationale des luttes des femmes pour dénoncer les violences qu’elles vivent au quotidien et pour se réapproprier la rue la nuit.

Rapidement, la marche a été interrompue par la police interpellant violemment une manifestante en la plaquant au sol, la tête maintenue par le genou d’un policier, pendant  qu’un autre la menottait, tout cela pour avoir taggé un slogan féministe. Les autres manifestantes révoltées par cette brutalité se sont rapprochées pour dialoguer avec la police et négocier pour qu’ils la relâchent. Leur réponse a été des coups de matraque d’une extrême violence, blessant nombre d’entre elles. Suite à cela, certaines ont dû partir aux urgences, le cortège a pris le chemin du Commissariat pour soutenir la jeune femme interpellée jusqu’à sa libération. Celle-ci a reçu de nombreuses insultes sexistes et humiliantes de la part des policiers. Il est important de souligner qu’au cours du trajet, deux hommes ont violemment agressé des manifestantes sans être, à aucun moment, inquiétés par la police.

Nous avons aujourd’hui l’intention de porter plainte contre ces violences policières.

Nous rappelons que le 15 novembre 2009, à l’occasion d’un rassemblement féministe pour la défense du droit à l’avortement, la police avait choisi de permettre aux anti-IVG de tenir leur prière collective devant la préfecture. Ce jour-là, les militant-e-s féministes avaient été, également, victimes de violences policières et d’une arrestation.

Nous dénonçons cette répression récurrente et nous exigeons un rendez-vous avec le Préfet de la Haute-Garonne pour obtenir des explications concrètes sur les violences qui ont été commises par les forces de l’ordre lors de la marche de nuit du 6 mars 2010. Nous réclamons qu’une enquête soit ouverte afin de connaître l’ensemble des responsables.

Nous donnons rendez-vous mercredi à toutes les personnes souhaitant nous soutenir dans notre démarche : mercredi 17 mars, à 17h30 devant la Préfecture, place St Etienne .

Nous réaffirmons que cette répression ne bâillonnera pas les féministes qui continueront à lutter pour l’émancipation des femmes.

RDV  MERCREDI 17 MARS À 17H30
DEVANT LA PRÉFECTURE, PLACE ST ETIENNE

Signé par : les Bagdam, des femmes du collectif Midi Pyrénées droit des femmes, Marche mondiale des femmes 31, Mauvais Genre, Griselidis, L’ébranleuse, Collectif femmes algériennes, DAL Toulouse, Mix-Cité 31, Réseau féministe « Ruptures 31 », Solidaires 31, AGET FSE, FSU 31, Sud étudiant-e-s 31, Alternative Libertaire, Europe Ecologie, NPA, et des individues…

Soutenues par : Collectif des Féministes Pour l'Egalité (CFPE), Collectif Midi-Pyrénées pour les Droits
des Femmes, Collectif National pour les Droits des Femmes (CNDF), Collectif de Pratiques et Réflexion Féministes Ruptures, Coordination des Associations pour le Droit à l'Avortement et à la Contraception (CADAC), Coordination française pour le Lobby Européen des Femmes  (CLEF), Le CRI, Emission "Femmes Libres" Radio Libertaire 89,4, Espace Simone de Beauvoir, Les Désobéissant-e-s, LESBrujas,
La Ligue des Femmes pour la PAIX (LIFPL France), Marche Mondiale des Femmes France, La Maison des Femmes de Montreuil, Mix-Cité Paris, MFPF 31,  Mouvement Jeunes Femmes, Osez le féminisme 31, Organisation de Femmes Egalité, PLURI-ELLES Algérie, Repaire de  Jubilation, Réseau Féministe "Ruptures", Vendredi 13, VigilancE Lgbti Aix (VELA), Zerose, Association d'Objecteurs de Croissance (AdOC), ATTAC Toulouse, Collectif des Faucheurs et Faucheuses Volontaires 31, Collectif Unitaire Anti-
Libéral Toulouse Centre (CUAL), Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique (FASE), La guerre tue, MRAP, Mouvement de la Paix 31, Les Alternatifs, Alternative Midi Pyrénées (AMP), Gauche Unitaire, Lutte Ouvrière 31, Parti Communiste Français, Parti de Gauche 31, Partit Occitan, Parti Pour La Décroissance (PPLD), Parti Socialiste, Les Verts Midi-Pyrénées.

Publié dans Copinage

Partager cet article

Repost 0